Premiers secours rapides grâce au Firstresponder du canton de Berne - création de l'association "firstresponder.be".

Un arrêt cardiaque peut affecter n'importe qui. Chaque minute qu'un patient est laissé sans soins, ses chances de survie diminuent d'environ 10%. En mai 2010, le service de sauvetage STS AG a lancé le projet "Firstresponder" dans le but d'augmenter sensiblement le taux de survie. Le concept est basé sur un réseau volontaire de Firstresponder étant des non professionnels formés. Ce qui a commencé à petite échelle s'est transformé au cours des dernières années en un système pour l'ensemble du canton de Berne. L'association "firstresponder.be" a été fondée le 26 septembre 2016.

En Suisse, 0,4 à 1% des 1000 personnes sont victimes d'un arrêt cardiaque par année. Cela représente jusqu'à 8 000 personnes par année. Plus de 80 % de ces patients présentent une fibrillation ventriculaire dans les premières minutes suivant l'événement, qui peut être traitée avec de bons résultats par une défibrillation précoce. L'alerte rapide des services de sauvetage ainsi que les mesures de réanimation immédiate et ininterrompue sont décisives pour la survie. En plus des compressions thoraciques (pression sur la poitrine) et de la ventilation, la défibrillation précoce est l'une des pierres angulaires les plus importantes de la chaîne de sauvetage pour une réanimation réussie. Les dispositifs AED (défibrillateurs) sont accessibles dans de nombreux lieux publics et peuvent donc être utilisés par toutes les personnes.


 

Le terme anglais firstresponder s'est imposé dans les pays germanophones comme le terme technique pour "premier répondant". Les Firstresponder (FR) offrent des premiers secours coordonnés, qui couvre le temps sans traitement pour les patients subissant une urgence médicale jusqu'à l'arrivée de l'ambulance, ceci avec des mesures initiales simples

Pourquoi un système de Firstresponder ?

  • le taux de survie après un arrêt cardio-respiratoire diminue (sans réanimation cardio-respiratoire immédiate) de 10-15% par minute.
  • Le temps de trajet moyen pour les missions urgentes dans le canton de Berne est de 13 minutes. Très peu de patients peuvent être atteints dans la période critique de 3 à 5 minutes.
  • La réanimation immédiate et l'utilisation précoce du AED (de préférence dans les 5 premières minutes) augmente les chances de survie à 50 - 70 %.

Status quo
 Le concept Firstresponder du service de sauvetage STS AG est devenu un concept cantonal. Le matériel de formation, l'équipement, etc. ont été uniformisés et tous les Firstresponder travaillent avec les mêmes algorithmes. Aujourd'hui, le canton de Berne dispose d'un réseau de plus de 800 secouristes bénévoles. Une étape importante a été franchie avec l'acquisition de la plate-forme d'alarme "Momentum" par la centrale d'appels d'urgence (CASU) 144. Avec le nouveau logiciel d'alerte par téléphone portable, les Firstresponder peuvent être appelés pour des missions spécifiques avec les mots-clés : "personne sans vie" (arrêt cardio-respiratoire), "personne inconsciente", "douleur thoracique" et " dyspnée". Les Firstresponder bénévoles sont devenus partie intégrante du quotidien des services de sauvetage et constituent un maillon important et solide de la chaîne de sauvetage.


 Association «Firstresponder.be»
L'association "firstresponder.be" a été fondée le 26 septembre 2016 afin que le travail important du firstresponder puisse être mené à bien dans le futur. Outre les services cantonaux bernois de sauvetage, des personnes morales qui soutiennent les intérêts de l'association ont également la possibilité de devenir membres.
Une autre étape importante a été franchie l'année dernière. Financé par Spital STS AG, 18 Rapid Responder ont pus être équipé de sacs à dos d'urgence ayant un défibrillateur. Les Rapid Responder sont des professionnels du sauvetage (Ambulanciers ES et technicien ambulanciers avec brevet, qui travaillent dans un service de secours reconnu au niveau cantonal, ainsi que des médecins d'urgence SGNOR), qui peuvent être appelés par la centrale d'appels d'urgence sanitaire CASU 144 via l'application "Momentum" en cas d'"arrêt circulatoire", de "douleurs thoraciques", d'"AVC", de "dyspnée" et de "blessures graves" (First Hour Quintet) pour soutenir l'équipage ambulancier.