· 

Interruption des alarmes First Responder

Chers First Responder, 

 

Nous comprenons l’éventuelle frustration de ne pas recevoir d’alarme en ce moment. 

 

D’une certaine manière, nous sommes heureux que cette mesure ait provoqué toutes ces réactions. Cela démontre que les gens ne peuvent plus se passer de ce système. Les First Responder sont un maillon indispensable et important de la chaîne de sauvetage. 

 

Chacun des 2'500 First Responder est important pour nous. Chacun des 2'500 First Responder est en droit d’attendre de nous que nous prenions la responsabilité lorsqu’il se rend sur une intervention. Dans ce but, nous avons conclu des assurances et fournissons du matériel de protection (gilet réfléchissant, gants de protection).

 

Mais la situation actuelle ne peut être contrôlée par des équipements de protection et des assurances. Même le régulateur de la centrale d’appels d’urgences sanitaires 144 ne peut pas évaluer si sur le lieu d’intervention le Coronavirus est impliqué. La situation où un patient atteint du Coronavirus souffre de difficultés respiratoires ou de douleurs thoraciques ou est inconscient, peut se produire.

 

Si les First Responder sont sur place lors de telles interventions et que potentiellement le virus peut être transmis, la personne devra être placée en quarantaine. Elle ne peut plus se rendre à son domicile ou à son lieu de travail. 

 

Parmi les First Responder se trouvent des enseignants, policiers, chauffeurs de bus, infirmiers, avocats, médecins, employés de poste, gestionnaires, instituteurs, cuisiniers, conducteurs de train, banquiers, spécialistes en commerce de détail, etc. Vos familles, vos proches, vos enfants mais aussi vos employeurs ont besoin de vous tout autant que le patient a besoin du First Responder. 

 

Mais nous, en tant que responsables de l’Association Firstresonder.be, ne pouvons pas assumer le risque potentiel que vous ne puissiez plus rentrer chez vous ou retourner sur votre lieu de travail. Nous ne pouvons ni compenser financièrement une absence sur votre lieu de travail, ni réconforter les enfants dont la maman ou le papa est mis en quarantaine pour plusieurs semaines. Ce que nous pouvons en aucun cas assumer, est le fait qu’un First Responder soit infecté sans le remarquer par le Coronavirus et le transmette à ses proches.

 

Chers First Responder, dès que la situation se sera calmée et que les mesures fédérales et cantonales seront suspendues, les First Responder pourront reprendre leur service avec une grande motivation. Nous évaluons la situation chaque jour et sommes en contact étroit avec l’OFSP, l’Interassociation de sauvetage et les autres cantons. Vous pouvez être sûrs que notre priorité absolue est également de réactiver les alarmes dès que possible. 

 

Nous sommes tous conscients que les First Responder peuvent faire la différence entre la vie et la mort. Les First Responder ont également des responsabilités. Nous vous remercions pour votre compréhension pour les mesures actuelles ; aidez-nous à traverser cette période difficile et, lorsque celle-ci sera terminée, nous continuerons à sauver des vies.

 

En attendant, nous ne resterons pas inactifs et de grandes mises à jour vous attendent sur l’APP First Responder. Plus d’informations à ce sujet bientôt.

 

Si vous avez des questions, veuillez nous contacter à l’adresse e-mail spécialement créée à cet effet : corona@firstresonder.be.

Nous nous efforcerons d’y répondre dans les plus brefs délais. N’oubliez pas : nous sommes très actifs dans nos services de sauvetages et nous nous engageons à aider le First Responder pendant notre temps libre et en dehors de nos heures de service. Ça peut alors prendre un peu de temps…

 

Dans une année, nous en saurons tous un peu plus et nous pourrons dire rétrospectivement si notre décision était appropriée ou non. 

 

Avec des salutations désinfectées et protégées contre le virus. 

 

Au nom de l’Association firstresponder.be

 

 

Beat Baumgartner, Président

Patrick Schmid, Directeur général

Stefan Gurtner, Chef du comité de pilotage